Soirée à L’Egide avec Jean-Michel Pugnière

discuDans le cadre de la semaine culturelle de la Lesbian and Gay-Pride de Lille, L’Egide, la maison régionale des associations LGBT a le plaisir de vous inviter à une soirée-débat autour de la thèse de Jean-Michel Pugnière : « Orientation sexuelle : facteur de suicide et de conduites à risques chez les adolescent-e-s et les jeunes adultes ? L’influence de l’homophobie et de la victimation homophobe en milieu scolaire » en présence de Jean-Michel Pugnière » 

Le mercredi 30 mai à 20h00 A L’Egide 202 rue nationale à Lille (entrée rue Colson)

Jean-Michel Pugnière nous expliquera les conclusions auxquelles il est parvenu quant à ce sujet crucial du suicide et des tentatives de suicides des jeunes personnes homosexuelles. Ce risque est jusqu’à treize fois plus important que pour les jeunes hétérosexuels.

De nombreuses études nord-américaines mettent en évidence un lien fort entre l’orientation sexuelle et les tentatives de suicide chez les jeunes adultes. Certains auteurs soulignent l’exposition à l’homophobie comme facteur de risque : persécution, menaces, discriminations ou harcèlements homophobes. Cette étude aborde, d’une part, le harcèlement homophobe par les pairs lors de la scolarité ; d’autre part, elle tente d’évaluer le niveau d’homophobie « intériorisée » qui correspond à « un ressenti négatif sur sa propre » (extrait de : herek, cogan, gillis & glunt, 1997).

Chez les grands adolescents et jeunes adultes il existe un lien entre préférences affectives et sexuelles, harcèlement homophobe par les pairs vécu au cours de la scolarité homophobe intériorisée, et conduites et risques suicidaires. L’échantillon pris pour cette étude est d’environ 1000 jeunes adultes, âgés de 18 à 20 ans. Les personnes ont répondu à un auto questionnaire. Un entretien semi-directif a été proposé à 10% des répondants au questionnaire, sélectionnés de manière aléatoire, afin de recueillir des informations qualitatives, en vue de déterminer une série de propositions pour la prévention du suicide chez les jeunes.

Lors de cette rencontre, le public pourra poser ses questions et faire des commentaires. Nous devons tout faire pour prévenir le suicide chez les adolescents LGBT, et pour cela que cette soirée sera essentielle. Il est en effet extrêmement important que nous nous mobilisions afin de faire prendre conscience à notre société qu’il est plus que temps d’agir sur la sursuicidalité des jeunes LGBT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × un =