Pôle Littéraire 7ème salon LGBTI+

King’s Queer :


 King’s Queer, duo de musique électro-post-punk transboy et lesbien, formé par Grib Borremans et Laetitia Fistarol en 2008. Grib, auteur-compositeur et musicien et Laet chanteuse et performeuse ont vécu treize années entre tournées, compositions et quelques rares instants de répit. Le binôme s’est enrichi au fur et à mesure de l’expérience King’s Queer, des caves de squat ou musées d’art contemporain.

Frédéric Adam-Foucault :


Auteur de deux romans gays mais pas uniquement, et passionné de littérature Underground, Frédéric a créé en 2021 les Éditions de la trémie. Il aborde différents thèmes au travers de ses textes (homophobie, précarité, romance, homoparentalité, clubbing…) et sélectionne des œuvres fictives ou réalistes en lien avec nos identités arc en ciel. Il présentera lors du salon l’ensemble de la collection qu’il vient de lancer.

Jeff Keller

Jeff Keller vit et travaille à Paris. Il a obtenu le prix de la nouvelle de Toulouse en 2001, publié de nombreuses nouvelles dans divers magazines et recueils. Son premier roman, Fuckin’Berlin, publié en 2008 aux Éditions Textes Gais s’est imposé comme l’ouvrage de référence des sexualités du milieu underground gay berlinois. En juin 2020, il a publié Sex macht frei, toujours chez le même éditeur, deuxième opus de son exploration du Berlin gay dans lequel il traite d’un phénomène très actuel, le chemise. 100 chefs d’œuvre de la littérature gay où il nous livre sa bibliothèque gay idéale est son dernier ouvrage couronné par le prix du roman gay 2021.

Guy Bordin

Guy Bordin est ethnologue et réalisateur. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur le monde inuit ; il a également réalisé, avec Renaud De Putter, huit films qui sont aux limites entre documentaire et fiction. Il vit entre Bruxelles et le Portugal.
L’amant fantasmatique, Journal de Kerbihan est son premier roman.

George J. Ghislain

Passionné de vieilles pierres et de jardins, il aime voyager et s’imprégner des richesses du monde qu’il restitue généreusement dans ses livres.

Il répète à qui veut l’entendre qu’il a été anglais dans une vie antérieure. Ce qui l’a conduit à arpenter les campagnes anglaises, ses manoirs, ses châteaux, avec ce sentiment de ‘faire partie du paysage’. Sa passion pour la langue de Shakespeare l’a naturellement conduit à écrire, en français, avec cette saveur toute particulière des auteurs anglophones, à savoir, immerger le lecteur dans le récit, l’envahir de sensations, lui faire oublier les mots, les phrases et les pages. Les récits sont fluides, pertinents et s’appuient sur des vérités qu’elles soient historiques ou contemporaines qui renforcent le sentiment d’authenticité sans les alourdir. Ils sont chargés d’Histoire, de passion, et positionnent le lecteur non pas en spectateur mais en acteur du livre.

George J. Ghislain/François Panier était déjà passionné par l’écriture avant même de savoir écrire. Jeune enfant, il dessinait ses ‘romans’. Adulte, il s’est laissé absorber par sa passion et aime la partager.
Outre l’écriture, George dessine des jardins qui reflètent eux aussi son amour pour toutes les cultures. Et parce qu’il n’en a jamais assez, il est aussi à temps plein staffeur-ornemaniste.