COMMUNIQUE PRESSE VANNESTE

La LGPLille condamne très fermement les propos tenus par le député UMP Christian Vanneste, ironisant sur «la fameuse légende de la déportation des homosexuelLEs», et niant la déportation des homosexuelLEs en France.
Ces propos sont une insulte insupportable envers les victimes de la barbarie nazie et collaborationniste, ces propos sont une insulte à Pierre Seel, français déporté pour homosexualité et qui a été un grand témoin, notamment par l’écriture de sa biographie, ces propos sont une insulte à Rudolf Brazda, dernier déporté pour homosexualité survivant, auquel la France a rendu hommage en le décorant de la Légion d’Honneur.
Le Président Chirac avait lui-même reconnu la déportation pour homosexualité en 2005, et comment ne pas la reconnaître, alors que des témoignages de survivants existent, et que nous connaissons le nombre impressionnant de signes discriminatoires attribués par les nazis aux déportéEs, notamment le triangle rose épinglé aux homosexuels.
Depuis le blanchiment de M. Vanneste par la Cour de Cassation en 2008, suite à des plaintes déposées concernant ses propos disant que «l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité», ce dernier est totalement décomplexé, comme nombre de ses amis de la droite populaire (en fait populiste), et se lâche.
Cette fois, la LGPLille constate que M.Vanneste a atteint le point de non-retour et l’ignominie en utilisant le négationnisme et le révisionnisme.
La LGPLille demande que M. Vanneste soit exclu définitivement de l’UMP et déchu de son poste de Député du Nord, en effet, nous ne voulons plus d’extrémiste dans notre département.

Le président LGPLille
Frank Danvers

Trésorier : Henri Roux
Secrétaire : Stéphane Loiseleux
Secrétaire-adjoint : Nadir Kalem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =