Communiqué de la Coordination InterPride France

cifRéunis en conseil d’administration à Biarritz les 9 et 10 mars 2013 à l’invitation des Bascos (association LGBT du Pays Basque) nous avons décidé d’inviter l’ensemble des associations organisatrices de Marches des Fiertés LGBT et de Lesbian and Gaypride lors de notre prochaine assemblée générale en Septembre 2013. L’unité du mouvement revendicatif LGBT construite en 2012 est durable et la Coordination Interpride-France en fait une priorité.

Le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption pour les couples mariés, quel que soit son orientation sexuelle, est désormais en discussion au Sénat, après son adoption en première lecture à l’Assemblée nationale.

Ce texte tant attendu répond à une des revendications des associations LGBT mais oublie les autres engagements de François Hollande et du PS lors de la présidentielle tels que l’accès à la procréation médicale assistée – PMA – pour les lesbiennes et fait perdurer l’inégalité concernant la filiation entre couples de même sexe et couples hétérosexuels, entraînant des situations difficiles et injustes pour les parents et les enfants des familles homoparentales. Le calendrier et les contours de la « loi famille » à laquelle toutes ces questions sont renvoyées sont de plus en plus flous.

Concernant la situation des personnes trans, rien n’a changé. Elles sont toujours obligées de fournir une preuve de stérilisation pour motif thérapeutique aux tribunaux afin d’obtenir leur changement d’état civil. Cette disposition est pourtant contraire à la Résolution 1728 (2010) du Conseil de l’Europe demandant aux états membres d’accorder «des documents officiels reflétant l’identité de genre choisie, sans obligation préalable de subir une stérilisation ou d’autres procédures médicales comme une opération de conversion sexuelle ou une thérapie hormonale ».

Le gouvernement renâcle aussi à permettre la prise en charge des transitions faites en France ou à l’étranger pour celles et ceux qui le souhaitent, en garantissant le libre choix du ou des médecins et il tarde toujours à intégrer l’identité de genre comme motif de discrimination reconnue par la loi.

Nouvelle « loi famille », PMA, personnes trans, l’égalité des droits n’est pas encore complète. Les tergiversations du gouvernement de Jean-Marc Ayrault montrent qu’il faut rester mobilisé. Oui l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous sera une grande avancée pour les personnes LGBT et pour toute la société, mais nous exigeons qu’elle ne soit pas la seule.

Pour soutenir ce message, l’ensemble des Marches des Fiertés et Lesbian and GayPride fera retentir cette année ce mot d’ordre, en complément des mots d’ordre locaux :

« Droits des LGBT : Aller au bout de l’Egalité »

Pour le Conseil d’administration
Delphine Ravisé-Giard
Présidente

13ème Village des associations

gal-2146942Le Village est un événement bien ancré et indispensable à la visibilité des associations LGBT et/ou friendly. Il permet aux différentes structures un vrai dialogue avec le public, la découverte de leurs activités, mais aussi la mise en place de projets inter-associatifs. C’est un lieu où militantisme et convivialité se mélangent, un moment devenu incontournable.

Nous accueillerons cette année encore, de nouvelles associations, parmi lesquelles HF prévention (Lille) et Gare! (LGBT de la sncf –Paris), et plus largement 25 associations seront heureuses de vous accueillir sur leur stand, de plus, vous trouverez quelques commerces qui vous proposeront bijoux, dvd, t-shirts, produits rainbow, etc… Un bar sera à votre disposition, et nouveauté 2013, bienvenue au « Café nomade Effet pap’ » by Tiffany, qui de son joli triporteur, vous proposera boissons chaudes, viennoiseries et patisseries, tous produits bio et/ou équitables, à prix très raisonnables.

Sur scène, dès 12h00 et jusqu’au départ de la Marche, des prises de parole associatives, syndicales et politiques ainsi que des artistes rythmeront le Village. Parmi les artistes, nous aurons le plaisir d’accueillir «Louiz’», jeune artiste amiénoise, guitare-voix aux textes touchants et fins, dans un tout autre genre, «La Divine Mauvaise et Béatrix de Suède» vous ensorcelleront par leur univers fait de paillettes, de plumes et d’illusion…

Village des associations: samedi 1er juin de 12h00 à 18h00, place de la République à Lille / Métro ligne 1, station «République / Beaux-Arts».

David & Jonathan-Lille et Rendez-vous Chrétien vous invitent comme chaque année à une célébration œcuménique au soir de la Marche des Fiertés, le samedi 1er juin à 19h30.

Ce temps de méditation, de ressourcement et de partage, au cœur de notre lutte et de notre fête, se déroulera à proximité du Village des associations en un lieu qui reste à préciser.

Bienvenue à chacune, chacun. Pour tout renseignement, contacter-nous à rvcl@voila.fr  ou contact.lille@davidetjonathan.com  ou venez nous rencontrer au Village des associations.

18ème Marche des Fiertés

gal-2146942

L’édition 2013 promet d’être un très grand cru, notamment en raison de l’actualité (loi sur le mariage et l’adoption pour tous, PMA…), mais aussi parce que les associations locales, régionales et même nationales seront plus que jamais mobilisées. Nous aurons cette année davantage de chars associatifs, et aurons le plaisir d’accueillir de nouvelles associations et syndicats sur la Marche.

Bien entendu, en 1ère partie de la Marche, défileront les associations à pied et les chars associatifs, puis suivront derrière, les chars des établissements de la région mais aussi de nos amis de Belgique , avec leurs décorations rivalisant de couleurs et d’originalité, et des musiques endiablées qui vous emméneront pour deux heures de promenades et de revendications dans les rues du centre-ville de Lille.

En tête de cortège, la banderole officielle ouvrira la Marche avec le mot d’ordre: «Marchons fièrement pour tous nos Droits» et bien sûr éluEs de la Ville de Lille et de la région et représentants des associations et syndicats seront dans le carré de tête avec l’équipe LGPLille.

Rassemblement samedi 1er juin dès 13h30, place de la République.

Le parcours sera identique à celui de 2012, nous partirons de la place de la République (Rue Inkermann), pour emprunter les rues G. de Châtillon, de Valmy, avenue Kennedy, rues de Paris, du Molinel, de Tournai, place de la Gare, rues Faidherbe, des Manneliers, Grand’Place, rues Nationale, Solférino et Inkermann.

Soirée officielle de la Lesbian & Gay Pride 2013

gal-2146927

ATENTION CHANGEMENT DE CONCEPT

Cette année, la soirée se passe au TCHOUKA-CLUB, ce qui signifie que vous pourrez déguster tous vos alcools préférés, dans un établissement dont la réputation n’est plus à faire, à l’ambiance unique, à la déco hype.

Retrouvez les équipes de la LGPLille et du à Tchouka-Club pour une nuit inoubliable, pleine de surprises et de moments forts. Toutes et tous ensemble, lesbiennes, gays, bi, transgenres, transsexuelLEs, hétéros friendly, jeunes et moins jeunes, pour clôturer en beauté cette 18ème édition aux sons des meilleurs DJs, en dégustant vos boissons préférées, servies par de charmantes barmaids et de sublimes barmens pour votre plus grand plaisir.

 

 

Line up DJs:
– Miss Roxx (à découvrir absolument / résident Contact Enjoy)
– Lolypop (Résident Tchouka-Club)

GUESTDJ
– Ben Manson /(La Démence/Bruxelles, Green Komm/Berlin & Scream /Paris)

– Goodies toute la nuit
– Shows sexys, gogos

Rendez-vous samedi 1er juin dès 21h00 au Tchouka Club, 80 rue Barthélemy Delespaul, P.A.F: 10€ avec un verre offert* (une partie de l’entrée est reversée à la LGP Lille).

*sauf champagne

FESTIVAL CULTUREL DU 24 MAI AU 30 MAI 2013

VENDREDI 24 MAI
Soirée à L’Odéon avec « Les Magics »

SAMEDI 25 MAI
Rencontre avec Jean-Luc Roméro autour de son livre « Homopoliticus » et projection du film-documentaire du même nom au cinéma « Le Méliès » à Villeneuve d’Ascq, proposé par le CRSH.

DIMANCHE 26 MAI
RANDONNEE organisée par Chti rando’s

LUNDI 27 MAI
Projection-discussion autour du film-documentaire « Naitre père », à propos de la GPA.

MARDI 28 MAI
Projection du film « Week-end » à la MDA de Lille
MERCREDI 29 MAI
Soirée discussion proposée par L’Egide

JEUDI 30 MAI
Soirée discussion proposée par le Centre LGBTQIF J’En Suis J’Y Reste


ODEON

 

 

Soirée à L’Odéon avec « Les Magics »

VENDREDI 24 MAI 2013

L’équipe LGPLille vous accueille à L’Odéon, autrement nommé « Le Musée de la musique », lieu emblématique, unique et intemporel à Lille. Vous pourrez y déguster vos boissons préférées et les cocktails maison dans un cadre magique.
Venez découvrir « Folie d’amour », le tout nouveau spectacle de la troupe « Les Magics. Des paillettes, des plumes, de l’humour, du glamour, Les Magics vous emméneront dans leur univers pour un moment inoubliable.
Rendez-vous à L’Odéon, 37 rue Puebla à Lille, dès 21h30, entrée: 5,00€ intégralement reversés à la LGPLille.

http://www.odeon-lille.fr

 

 

homopoliticus

SAMEDI 25 MAI 2013

Dans le cadre de la semaine culturelle de Lesbian & GayPride Lille, le Comité pour la Reconnaissance Sociale des Homosexuel-le-s vous invite dès 11h00 pour une rencontre autour du livre «Homopoliticus» de Jean– Luc ROMERO, en la présence de l’auteur, qui dédicacera son ouvrage. Le CRSH et Jean –Luc ROMERO vous retrouvent dès 14h00 pour visionner le film-documentaire tiré du livre.

HOMOPOLITICUS

Homosexualité et politique en France : d’un tabou à un sujet électoraliste, de 1960 à nos jours. Citoyen engagé durant les longs débats qui mèneront à l’adoption du PACS, acteur omniprésent lors de la préparation de la loi pénalisant les propos homophobes, Jean-Luc Romero nous raconte, dans Homopoliticus, l’histoire complexe des relations entre les responsables politiques et la question de l’homosexualité, et cela depuis le début des années 1960, date à laquelle elle a fait son apparition dans la vie politique nationale. De la dépénalisation de l’homosexualité en 1982 à la pénalisation des propos homophobes en 2004, sans oublier le vote ô combien symbolique du PACS qui permet enfin au couple homosexuel d’être reconnu par notre droit, bien du chemin a été parcouru. Homosexuel, premier et seul homme politique à avoir révélé sa séropositivité en France, l’auteur a parcouru le long chemin de l’acceptation et a dû, comme tant d’autres, cacher longtemps son homosexualité, avant d’être dénoncé par un journal alors qu’il allait lui-même révéler son identité. Cette histoire qui ne peut qu’être subjective l’auteur l’assume, n’en est pas moins une narration précise et argumentée faite au cœur du système. Jean-Luc Romero a pu observer et parfois vivre l’homophobie de nombreux responsables politiques qui, avec l’évolution de la société mais aussi de leur intérêt politique, se sont transformés, pour beaucoup, en de véritables homophiles … Du moins en apparence !

Rdv au cinéma Le Méliès, Centre commercial du Triolo, rue Traversière à Villeneuve d’Ascq, métro ligne 1, station « Triolo ». Rencontre livre : entrée libre / Film-documentaire, entrée : 2,50€ (tarif spécial Pride)

 

 

chtirando2

RANDONNEE organisée par Chti rando’s
DIMANCHE 26 MAI 2013

L’association Chti Rando’s organise une randonnée culturelle à la (re-)découverte de Lille.

L’Île au gré du temps. Un géant qui crée une ville et qui maintenant soutient un beffroi. Une citadelle transformée en hôtel. Des singes qui sautent sur des bouts de palais de justice. Un poumon vert entouré de rouge. Des portes oubliées. Une place maudite. Des poissons sous terrains et aériens. Le Diable qui s’invite dans un monastère … Tout cela à Lille? Oui ! Venez vivre Lille comme vous ne l’avez sans doute jamais vue.

Pour cela rendez vous à 13h place Général de Gaulle (Grand’Place) face au théâtre du Nord.

Géo: Régis

 

 

Projection-discussion autour du film-documentaire « Naitre père » 

LUNDI 27 MAI 2013

Le synopsis :

Pacsés depuis 13 ans, Jérôme et François parlaient de leur désir d’enfant depuis le début de leur relation. Après un parcours du combattant qui les a menés de l’adoption à la coparentalité, ils avaient presque abandonné tout espoir de fonder une famille quand ils ont vu, il y a deux ans, un documentaire sur les mères porteuses. Ce jour-là, ils reprirent espoir et décidèrent de repartir à la conquête de leur paternité.

apgl

 

A la suite de ce film sera ouvert un temps d’échange avec l’APGL Grand Nord (Association des Parents et futurs parents gays et lesbiens), qui sera présente pour répondre à toutes vos questions sur l’homoparentalité.

Rendez-vous à 19h45 au cinéma « Le Méliès », Centre commercial du Triolo, rue Traversière à Villeneuve d’Ascq, métro ligne 1, station « Triolo », à 20m du métro. Entrée: 2,50€ (tarif spécial Pride).

 

 

Projection du film « Week-end » à la MDA de Lille 04/03/2013

MARDI 28 MAI 2013

Un vendredi soir, après une soirée bien arrosée chez ses amis, Russell décide de sortir dans un club gay. Juste avant la fermeture, il rencontre Glen et finit par rentrer avec lui. Mais ce qu’il avait pensé n’être qu’une aventure d’un soir va finalement se transformer en tout autre chose. Lors de ce week-end rythmé par les excès, les confidences et le sexe, les deux hommes vont peu à peu apprendre à se connaitre. Une brève rencontre qui résonnera toute leur vie…

« De purs moments de grâce » (20 minutes), « Une belle acuité d’écriture » (Studio cinélive), « Deux excellents interprètes » (Métro).

Rendez-vous dès 20h00 à la Maison Des Associations de Lille, 72/74 rue Royale (face à la Banque de France), entrée libre.
http://www.weekend-film.com

 

 

egide

Soirée discussion proposée par L’Egide 04/03/2013

MERCREDI 29 MAI 2013

L’Égide, la maison régionale des associations LGBT, avec la Barclay’s Patrimoine de Lille, vous invite à une soirée-débat « Mariage pour tous : quels nouveaux droits ? Pourquoi tant de LGBTphobie ? ».

Les questions de l’égalité des droits que le projet de loi « Mariage pour tous » va amener pour les marié-e-s et les familles homoparentales seront d’abord abordées. Nous discuterons aussi des conséquences concrètes de cet accès à l’égalité et de la PMA.

Ensuite, notre second intervenant abordera les raisons de la montée des LGBTphobie apparues lors du débat. La LGBTphobie et le sexisme ont-ils gagné du terrain ?

Les échanges seront possibles, et les intervenants pourront répondre à vos questions.

Rendez-vous à 20h dans les nouveaux locaux de L’Egide, au 54 avenue Kennedy à Lille, entresol, interphone: « L’Egide ». Entrée libre.

 

 

gal-1242047

Soirée discussion proposée par le Centre LGBTQIF J’En Suis J’Y Reste 

JEUDI 30 MAI 2013 

La Culture et nous

Existe-t-il une culture LGBT ? Quelle est la place des personnes LGBT et des thématiques LGBT dans la culture, les oeuvres et les institutions culturelles : arts, théâtre, spectacle, cinéma, musique, littérature, etc ?

Avec des invitéEs du monde de la culture : artistes, comédienNEs, représentantEs de structures culturelles et des institutions.

Entrée libre
20h00 : accueil
20h30-22h30 : rencontre-discussion
22h30 : pot de l’amitié

Centre LGBTQIF J’En Suis, J’Y Reste 19 rue de Condé à Lille / Métro Porte d’Arras
http://www.jensuisjyreste.org

Edito 2013 de la Lesbian & Gay Pride de Lille

gal-2146942L’actualité du début de l’année 2013 concernant les droits des personnes LGBT est dominée par les débats sur les textes de lois ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.Aujourd’hui en France, la gauche cumule les pouvoirs exécutif et législatif. Pourtant, le gouvernement a beaucoup traîné avant de mettre ces textes à l’ordre du jour du Parlement. D’hésitations en atermoiements, sa gestion de cette période aura été calamiteuse. Et pendant ce temps, déjà bien avant l’élection présidentielle, car des mouvements catholiques avaient senti le vent tourner en défaveur de leurs positions, les opposants au mariage des homosexuelLEs se mobilisaient et leur homophobie se déchaînait. Que n’avons-nous pas entendu, subi jusqu’ici ! Nous ne croyons pas que la loi sur le mariage et l’adoption supprimera les LGBTphobies. Celles-ci n’ont pas disparu dans les nombreux pays d’Europe où une législation comparable existe. C’est ainsi que l’opposition conservatrice espagnole avait fait savoir, à la veille d’élections promettant une alternance, qu’elle supprimerait la possibilité pour les homosexuelLEs de se marier. Ainsi également des meurtres homophobes survenus récemment ont-ils surpris et endeuillé l’opinion en Belgique. Toutefois, le fait que les homosexuelLEs puissent se marier et adopter des enfants aura une portée symbolique : cela légitimera socialement les amours et les couples homosexuels au même titre que les amours et les couples hétérosexuels. Cela apportera également une protection juridique à des couples homosexuels et à leurs enfants. Les opposants au mariage ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : cette reconnaissance sociale de l’homosexualité leur est insupportable, car ils défendent un seul modèle familial : celui d’un homme et d’une femme (cisgenres), unis par les liens du mariage, ayant des relations sexuelles pour « faire » des enfants. Mais ce modèle ne correspond pas à ce que vivent une grande partie des habitantEs de notre République, et ne s’inscrit pas dans les nombreuses dispositions légales de la réalité des familles d’aujourd’hui, même hétérosexuelles : familles monoparentales ou divorcées et recomposées, la possibilité pour les personnes célibataires d’adopter, l’accouchement sous X, la procréation médicalement assistée pour les couples mariés, le mariage des personnes pourtant stériles… Nous ne voulons pas d’un modèle unique et contrairement à nos opposants, ce qui nous en distingue radicalement, nous sommes du côté du choix. Nous n’oublions pas l’héritage féministe de nos luttes LGBT et tout le combat antipatriarcal pour faire évoluer le mariage vers l’égalité entre les époux. Nous n’oublions pas non plus que nos luttes se sont construites sur la liberté sexuelle et parfois sur le refus du mariage. Nous voulons le mariage comme choix, pas comme norme.

Les luttes portées par les homos bénéficient en fait souvent aux hétéros (qui sont satisfaits du pacs par exemple) ou font voir les besoins législatifs utiles à touTEs (statut du beau-parent par exemple). L’ouverture du mariage aux couples de même sexe donnera des droits aux homos mais ne prendra rien aux hétéros, sauf à ceux/celles qui veulent se croire représentantEs d’un « ordre symbolique » qu’il faut bien appeler par son nom : l’hétérocratie.

Soyons sûrEs que les homos seront assez mûrEs pour divorcer aussi après s’être mariéEs.

Nous vivons des difficultés, le chômage et la précarité comme le reste de la population et nous attendons de la gauche qu’elle prenne les mesures permettant l’amélioration de la vie et des conditions économiques de touTEs : l’accès aux soins et à la santé, la défense des droits des ÉtrangerEs vivant dans notre pays par exemple. De nombreux droits manqueront encore, après le mariage et l’adoption, aux personnes LGBT. Pourquoi d’ailleurs ne pas supprimer la mention de sexe à l’État civil ? Cela permettrait de lutter contre la binarité de sexe et de genre et simplifierait la vie et de nombreuses démarches de personnes intersexes ou trans.