COMMUNIQUE PRESSE VANNESTE 2

Après avoir hurlé d’indignation contre les propos négationnistes et homophobes du député Vanneste, qui a affirmé que «la déportation pour motif d’homosexualité n’est qu’une légende» et après avoir promis l’exclusion et la désinvestiture de ce scandaleux parlementaire, les tontons flingueurs de l’UMP sont devenus des saints rédempteurs en autorisant Christian Vanneste à quitter son parti en toute IMPUNITE. Quant à sa désinvestiture: c’est fait! Qui est le candidat officiel de l’ump? C’est naturellement Gérald Darmanin, qui n’est autre que le dauphin et bras-droit du député désinvesti.
Au cours de l’émission «La Voix est libre» du samedi 25 février sur France3, aux questions qui sont posées à M. Darmanin sur les propos de son ami Vanneste, il répond: «ça n’intéresse pas les français». Les journalistes insistent en rappelant les propos injurieux tenus par M. Vanneste à l’encontre des homosexuels depuis plusieurs années et demandent à M. Darmanin s’il les condamne. Après quelques secondes de silence ce dernier ne daigne pas répondre et change de sujet tout en réaffirmant son amitié et sa confiance en M. Vanneste, car il lui doit sa carrière politique.
Nous ne sommes pas dupes devant le fait accompli de ces manœuvres électoralistes et clientélistes. Comment faire confiance à l’UMP qui ne respecte pas ses engagements et qui, comme en 2007, nous embarque dans un tour d’illusionnisme. Cette année-là , le candidat Vanneste (condamné par l’UMP pour ses propos homophobes) se présentait dans la 10ème circonscription du Nord sous l’étiquette CNI (très proche de l’UMP), n’ayant donc aucun adversaire UMP contre lui, sa réélection était servie sur un plateau.
Les personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans) doivent sanctionner très sévèrement cette famille politique Darmanin-Vanneste en appelant tous les tourquennois de la 10ème circonscription à les éliminer dès le 1er tour des prochaines élections législatives.
C’est une question d’honneur et de solidarité pour toutes les personnes LGBT qui ne veulent plus être insultées, humiliées et dévalorisées par des politiques qui, au lieu de servir la République, la salissent et la déshonorent.
Le bureau de la LGPLille (Lesbian & Gay Pride Lille)
Président:F.Danvers, Trésorier:H.Roux, Secrétaire:S.Loiseleux, Sec-adj:N.Kalem

Les médias et nous

gal-1242047

Presse écrite, magazines, fanzines, papier imprimé ou internet, radio, télévision, etc : quels médias utilisons-nous ? Dans quels médias nous retrouvons-nous ? À quels médias participons-nous ? Confidentiel ou grand public, généraliste ou communautaire ?

Rencontre-discussion à propos des médias LGBT.

Avec (notamment et sous réserve) des représentantEs de Yagg, Têtu, Lesbia, La Dixième Muse.

Jeudi 31 mai 2012

au J’en Suis, J’Y Reste – Centre LGBTQIF de Lille Nord-Pas de Calais
19 rue de Condé à Lille

20h : accueil
20h30 -22h30 : rencontre-discussion
22h30 : pot de l’amitié

COMMUNIQUE PRESSE VANNESTE

La LGPLille condamne très fermement les propos tenus par le député UMP Christian Vanneste, ironisant sur «la fameuse légende de la déportation des homosexuelLEs», et niant la déportation des homosexuelLEs en France.
Ces propos sont une insulte insupportable envers les victimes de la barbarie nazie et collaborationniste, ces propos sont une insulte à Pierre Seel, français déporté pour homosexualité et qui a été un grand témoin, notamment par l’écriture de sa biographie, ces propos sont une insulte à Rudolf Brazda, dernier déporté pour homosexualité survivant, auquel la France a rendu hommage en le décorant de la Légion d’Honneur.
Le Président Chirac avait lui-même reconnu la déportation pour homosexualité en 2005, et comment ne pas la reconnaître, alors que des témoignages de survivants existent, et que nous connaissons le nombre impressionnant de signes discriminatoires attribués par les nazis aux déportéEs, notamment le triangle rose épinglé aux homosexuels.
Depuis le blanchiment de M. Vanneste par la Cour de Cassation en 2008, suite à des plaintes déposées concernant ses propos disant que «l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité», ce dernier est totalement décomplexé, comme nombre de ses amis de la droite populaire (en fait populiste), et se lâche.
Cette fois, la LGPLille constate que M.Vanneste a atteint le point de non-retour et l’ignominie en utilisant le négationnisme et le révisionnisme.
La LGPLille demande que M. Vanneste soit exclu définitivement de l’UMP et déchu de son poste de Député du Nord, en effet, nous ne voulons plus d’extrémiste dans notre département.

Le président LGPLille
Frank Danvers

Trésorier : Henri Roux
Secrétaire : Stéphane Loiseleux
Secrétaire-adjoint : Nadir Kalem